Le cerveau de l’adolescent est en déséquilibre avec des mécanismes particuliers autour de l’excès de sensations, d’émotions et de passions. L’IRM fonctionnelle du cerveau amoureux est celle d’un cerveau sous cocaïne. Aimer est une prise de risque d’abandon donc la passion peut sembler dangereuse.  

Véronique Velvenne Service de pédopsychiatrie, Université de Bruxelles

L’attachement insécure n’est pas nécessairement un problème ! Car il peut s’avérer adaptatif, justement en rapport avec la mentalisation. Amener les adolescents ayant des conduites extrêmes à commencer un travail thérapeutique est bien ardu compte tenu de leurs difficultés à générer des représentations d’eux même.  

Martin Debbané Unité de psychologie clinique développementale, Faculté de psychologie, Genève et département de recherche en psychologie clinique, University College London

Pourquoi les adolescents qui parlent de transidentité devraient consulter un pédopsychiatre ? Passer de la question de « pourquoi tu t’es construit ainsi ? » à « comment t’aider ? ». En effet, il n’y a pas de vrai et de faux transidentitaire. Chaque personne transidentitaire n’a pas de parcours typique et il n’y a […]

Jean Chambry, GHU Psychiatrie Neurosciences Paris ; François Medjkane, Service de médecine d’adolescent CHU Lille