L’origine du diabète de type 1 reste mystérieuse. Parmi les pistes fiables, une susceptibilité génétique prédisposante. Les auteurs cherchent à observer si une corrélation est possible entre profils génétiques, immunologiques et évolution clinique.

Le contenu de cet article est réservé aux professionnels de santé.

Pour vous identifier, merci de renseigner votre adresse e-mail.


Pour vous inscrire, merci de remplir le formulaire en cliquant ici.